DOSSIER SUR LA STUTZ BLACKHAWK.

 

Stutz Motor Company était une marque américaine de voitures de luxe. La production a débuté en 1911 et s'est prolongée jusqu'en 1935. La marque réapparut en 1968 sous l'égide de « Stutz Motor Car of America, Inc. », avec un aspect rétro moderne. Bien que l'entreprise existe encore de nos jours, les ventes de véhicules produits à l'usine ont pris fin en 1995. Tout au long de son histoire, Stutz était réputé en tant que fabricant de voitures rapides (la première voiture de sport des États-Unis) et de voitures de luxe pour les personnes riches et célèbres.

La Stutz Blackhawk est une voiture de luxe qui a été fabriquée aux états-unis entre 1971 et 1987. La Stutz Motor Company, héritière des prestigieuses productions d’avant-guerre, fut ranimée en août 1968 par le banquier new-yorkais James O'donnell. Virgil Exner, styliste bien connu pour son travail chez Chrysler/Dodge/Plymouth à la fin des années 1950, fut chargé du dessin. Ghia construisit le prototype pour un coût évalué à 300 000 dollars. La présentation eut lieu en janvier 1970 à l’Hôtel Waldorf Astoria.

Entre 500 et 600 exemplaires furent construits jusqu’à la fin de la production en 1987. Le prix en 1972 était de 23 000 dollars (équivalent à environ 120 000 dollars 2010). Dès l’année 1973, le prix fut presque doublé à 43 000 dollars.

La caisse était fabriquée en Italie, à Turin. La mécanique était issue d’une Pontiac Grand Prix. Le V8 455 (7,4 litres) développant 425 chevaux (317 kW) et un couple de 570 Nm (accouplé à une transmission automatique GM TH400) autorisait cette lourde automobile (2,3 tonnes) à atteindre 210 km/h et à accélérer de 0 à 60 mph (97 km/h) en 8,4 secondes. La consommation était à l’avenant : 8 mpg, soit plus de 30 litres au 100 kilomètres

Les dernières Blackhawk utilisèrent des moteurs Pontiac de cylindrée plus réduite (403 puis 350 cci, soit 5,7 litres).

La finition incluait des placages à l’or fin. Les premières voitures sortirent sous la forme de coupés, mais quelques rares berlines furent également construites. En 1980, la Blackhawk fut modifiée pour s’adapter à un châssis de Pontiac Bonneville.

 

ANECDOTES.

Apparition furtive d'une stutz dans un épisode de Columbo.

La voiture est dit avoir été utilisé par la suite par le comédien fin Andy Kaufman au cours de ses nombreuses apparitions incognito comme chanteuse de salon Tony Clifton. Plus exclusive qu'une Excalibur ou une Clenet, la Stutz Blackhawk est l'oiseau de paradis dans la jungle sauvage d'automobiles de la célébrité. Un match parfait pour l'homme dans la Lune !

La première voiture de production fut acquise par Elvis Presley (qui par la suite en acheta quatre supplémentaires)

Hormis ses projecteurs autonomes, l'un des plus importants éléments design classique inspiré de la Stutz est le pneu de rechange monté sur l'arrière. Ce n'est pas une roue simulée, c'est la vraie roue !

Compartiment de coffre est proprement garni de tapis noir haute qualité.

LA CHANTEUR ELVIS PRESLEY EN AVAIT UNE STUTZ DE 1971.

LA CARTE GRISE DE SA STUTZ.

DEVANT LA MAISON DU KING.

 

1971-1987 Stutz Blackhawk...
Les journées commencent et on ne peut jamais savoir comment elles vont finir...
On dit que la beauté est dans les yeux de celui qui regarde.
C'est effectivement subjectif dans bien des cas comme celui d'une automobile extraordinaire telle cette Stutz Blackhawk : une bien belle vache.

 

CELLE A DEAN MARTIN.

 

 

 

LE PROTOTYPE DE LA STUTZ.

Grandeur et décadence à l'américaine...
Telle pourrait-être le titre du topic, car bcp seraient tentés de le dire à la vue d'une Stutz.

Polyfacétique et poussant à l'extrême ce côté kitsch, baroque, clinquant (voir de mauvais gout) qui faisait rage dans les années 70, Virgil Exner alors déjà créateur de quelques "monstres" automobilistiques et surtout designer prolixe et reconnu pour ses talents immenses, dessinera sans doute l'un des jalons de l'automobile des années 70.
Dessiner et créer celle qui tiendrait le haut de "l'échelle"...la plus chère, la plus innaccessible, celles dont les stars s'arracheraient...voilà un joli but.

Ce fut chose faite, un peu comme la Bristol Beaufighter (la folie en plus) en Angleterre. La Stutz Blackhawk de 1969 deviendra LA voiture à posséder, le dernier caprice de stars à possèder.

Une anecdote parmi tant, la future Stutz devait naître dans sa première forme...sous l'aspect d'une miniature avant même qu'il soit décidé d'en faire une automobile "réelle"! :D
Pour une fois c'est le sens inverse à la logique auquel on a eu droit...

La base tant chassis que mécanique de la voiture, fait appel à la Pontiac Grand Prix.
Pour le reste

Celle en photo, est le tout premier prototype de Stutz Blackhawk (d'ailleurs cette dernière ne fut jamais vendue, et resté propriété de James O'Donnel, président de Stutz).
Il paraît qu'Elvis, Frank Sinatra, Dean Martin, ou encore Sammy Davis se sont succédés plusieurs fois derrière le volant, pour essayer le modèle. Il y a d'ailleurs une petite histoire cocasse; Elvis et Sinatra voulaient à tout prix avoir le premier exemplaire commercialisée. Seulement ce fut Elvis qui aura satisfaction (d'ailleurs sa Stutz est toujours dans son musée à Graceland), au grand désespoir de Sinatra qui décommanda illico-presto sa Stutz, tout vexé qu'il
était...